En détail

Description de la formation:

La vie d’un jeune enfant, en structure d’accueil, s’organise autour de différents moments : temps de soins (repas, toilette, sommeil), temps de jeux (activité intérieures ou extérieures), arrivées et départs des parents, des professionnels…

Les temps intermédiaires, entre ces séquences, sont souvent des périodes d’excitation et de tension et donnent lieu à des mouvements collectifs parfois bruyants, agités, et désorganisants aussi bien pour les enfants que pour les adultes.

Penser le déroulement de la journée, c’est donc aussi penser aux temps de transition, pour éviter les moments où certains enfants ne font qu’attendre et sont obligés de rester inactifs, ou bien ne se sentent plus « portés » par l’adulte.

Comment penser le passage entre les différents moments d’une journée dans une transition plutôt qu’une rupture, pour éviter un vécu de morcellement et de temps « vides », afin de protéger la capacité des jeunes enfants à être actifs et engagés – physiquement et psychiquement – dans chacun de ces temps de vie et ainsi soutenir leur « sentiment continu d’exister », encore en construction, dans cette période de leur développement ?

 

Objectifs et compétences à acquérir: 

  • Identifier les liens entre ce temps de transition et le vécu de chaque enfant dans un groupe
  • Réfléchir à l’utilité et à l’organisation de ces temps de transition pour en faire des temps où l’enfant peut utiliser ses compétences et être autonome dans son jeu
  • Penser l’utilisation de l’observation partagée pour faciliter la gestion des temps de transition

 

Sylvie Lavergne

Formatrice, Association Pikler France

 

 

Inscription