En détail

Description de la formation :

La pratique quotidienne avec les enfants (et leurs parents) nous fait vivre des moments émotionnels intenses. Il en est de même pour tous les métiers sociaux. Cette capacité de vivre des émotions est à double tranchant. D’une part, cette ‘sensibilité’ est une belle preuve d’un travail engagé et emprunt d’humanité. Mais d’autre part, les émotions dans le travail, lorsqu’elles deviennent fréquentes et trop intenses, nous font courir des risques : épuisement, passage à l’acte, irritation, déconcentration, etc. En tant que travailleur social, nous devons garder une certaine vigilance vis-à-vis de ces signaux d’alarme et cultiver une certaine hygiène émotionnelle.

La formation se veut très concrète et prendra la forme d’un ‘groupe de parole’. Nous aborderons les situations habituellement émotionnantes et nous essayerons de repérer, clarifier, distinguer notre propre univers émotionnel de celui des autres. Nous identifierons les éventuelles ‘cordes sensibles’ et ‘résonances personnelles’ dans notre pratique professionnelle. Enfin, nous apprendrons à faire un usage professionnel de nos émotions afin d’éviter les passages à l’acte, de mieux sentir les signaux d’alarme, et de prendre du recul.

 

Objectifs et compétences à acquérir :

  • Prendre conscience des aspects positifs et négatifs de nos vécus émotionnels en tant que travailleur social.
  • Repérer les ‘signes avant-coureurs’ d’un débordement émotionnel.
  • Mieux connaitre ses besoins, ses limites, ses ‘zones sensibles’ afin d’anticiper les situations problématiques.
  • Découvrir des outils et des pratiques favorisant une certaine hygiène émotionnelle. 

 

DELVIGNE Frédéric

Psychologue, thérapeute systémique

Inscription